20/04/2010 / Rubrique : zukulele

Rap râpé...

Un système audio décent remonte le niveau de l'écoute !

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Au départ, j'étais parti pour faire une parodie de rap, un truc singeant la gestuelle simiesque, un truc bavard platement répétitif, un discours sans message, un pléonasme redondant, etc. Et puis je me suis fait piéger, pris au jeu, par le rythme et puis... j'avais quelque chose à dire sur l'espèce, pas seulement sur celle qui rape, juste sur l'espèce en général, et, en caporal - que dis-je, en tyran, ouais - sur la façon dont elle règne sur la planète. Bref, un truc nul, avec message... pas drôle en plus. Le titre (no joke), c'est pour illustrer le détour imprévu pris au fil de l'écriture, la tournure des choses, partir d'une singerie pour arriver à un sale vertige. Oh, bon sang...

(J'ai du mal avec le rap, c'est vrai. Pourtant, Guru, US3, entre autres, m'ont souvent tiré l'oreille... Et d'autres dont je n'ai pas les noms. J'suis pas une balance).

Nous avons de nouvelles mélopées
De l’orthophonie bien inspirées
Aussi plates qu’une ligne de coke
Et qui font rarement rire, no joke

Nous avons de nouveaux mots
D’ici, de là-bas, petits ou gros
Auxquels il faut s’orthographier
Si l’on veut ancrer la pauvreté

Sans cesse de nouvelles technologies
Qui font pousser les abrutis
Dans les champs non cultivables
De nos nomades insupportables

Je suis né du bon côté
Hémisphère nord, sur les pavés
Que je ne lancerai plus jamais
Du bon côté, ouais
Mes efforts sont bien
Mais mes efforts sont vains
Lorsque pour ceux d’ailleurs
Pour leur pire, pour mon meilleur
Je ne fais rien
Je ne fais rien

Ne trouvant pas la fin de la zone
Nous avons troué la couche d’ozone
Sortir d’ici est plus difficile
Que vers la lune tisser un fil

Puisque la mode est d'avoir l’air net
Nous avons rasé la planète
Ce qui, today, sur la joue droite est lisse
Demain, à gauche, sera une cicatrice

Pour étancher tous nos déboires
Nous avons sucé tous les savoirs
La soif d’aventure est un filon
D’ici à l’extermination

Je suis né du bon côté
Occident contre personne
Le pognon, ça vous étonne ?
Tourne la tête... du bon côté !
Si l’on renversait la terre
Pour le plus beau des coups d’état
Que nous ayons la tête en bas
Serais-tu encore mon frère
De ce côté ?
De ce côté ?

Il y a un passage sous tes reins
Au bas du dos et de ton ventre
Réfléchis bien au genre humain
Avant que quelqu’un n’y entre

Il n’y a pas de bon côté
Il y a celui qui bat
Ou qui se débat
Ce qui ici a cinq sens
Là-bas n’a aucun sens
Réfléchis bien au genre humain
Toi qui en connais le chemin.

© words & music : ZU
Guitares, voix, programmations (batterie, basse, claviers), arrangements, mixage : ZU

Laissez un commentaire

*